Le blog de Circé pour mieux vivre, apprendre et travailler

"La folie, c’est de faire toujours la même chose ...

... et de s’attendre à un résultat différent." Einstein

Imaginez : votre ordinateur tombe en panne. Si vous êtes calé en informatique, vous essayez de résoudre le problème : vous faites une manip et vous vous rendez compte immédiatement si ça fonctionne. Si ça n’a pas marché, vous essayez autre chose en appelant un ami qui s’y connait. Et si cet ami n’y parvient pas non plus, vous en appelez un autre. Et ainsi de suite jusqu’à ce que votre ordinateur fonctionne à nouveau.

Le problème, c’est que la vie n’est pas un ordinateur. Et quand nous rencontrons un problème dans nos relations, notre travail ou tout autre aspect, se rendre compte que la solution que nous apportons ne fonctionne pas, c’est beaucoup plus compliqué. Pas de fenêtre « erreur fatale » qui s’ouvre pour nous dire que nous n’avons pas pris la bonne voie. Nous nous retrouvons alors bloqués dans des situations sans savoir comment en sortir, alors que la solution est la même que pour un ordinateur, il faut faire autrement !

1. Faire toujours la même chose sans même s’en rendre compte

Dans la complexité et la rapidité de nos vies de tous les jours, il est souvent difficile de trouver le temps de prendre du recul pour analyser un peu plus profondément nos actions. C’est comme ça que nous pouvons nous retrouver à faire toujours les mêmes actions sans s’en rendre compte. Un peu comme un pilote-automatique qui n’aurait qu’une seule route disponible.
C’est ce qui m’a amené à développer un framework puissant pour l’analyse des situations de vie, qu’elles soient individuelles, collectives ou professionnelles : le PEARLsystem©.
PEARL est un acronyme qui tient pour : Perception, Emotions, Action, Relation et Leçon. Cela nous permet d’analyser nos expériences pour mieux comprendre nos manières d’agir. Lors de n’importe quelle expérience, nous percevons des éléments, ce qui nous fait ressentir une certaine émotion. Cette émotion nous pousse à choisir une action particulière qui influera sur notre relation à l’autre. Et de toute cette expérience, nous tirerons une leçon.
Prenons un exemple : Vous discuter avec un ami.

  • Perception : votre ami dit quelque chose avec laquelle vous n’êtes pas d’accord du tout et il n’entend pas vos arguments
  • Émotions : cela vous met en colère
  • Action : vous vous énervez ou mettez fin brutalement à la discussion
  • Relation : vous vous sentez moins proche de votre ami, et lui de vous
  • Leçon : aborder ce sujet n’est peut-être pas une bonne idée

A travers cette leçon, vous filtrerez tous vos futures expériences. Il se peut que vous n’aurez plus envie d’aborder le sujet avec personne. Même si une autre personne pourrait être en accord avec vous ou se laisser convaincre. Et dès que le sujet apparaît, vous vous mettez sur la défensive, avant même de savoir ce qu’en pense votre interlocuteur.
Les leçons que nous tirons de nos expériences influent sur beaucoup de nos comportements. Et elles ont d’autant plus importantes quand on sait l’importance qu’elles ont dans notre apprentissage. De nombreuses études l’ont montré, nous retenons entre 70 et 90% de ce que nous expérimentons contre seulement 10 à 20% de ce que nous écoutons. Nos expériences, riches en contexte et en émotions sont de très loin ce qui a le plus d’impact pour notre cerveau et pour notre mémoire.
Si nous vivons une bonne expérience, cela nous invitera à refaire la même chose dans des situations semblables. A l’inverse, le mauvais souvenir d’une expérience nous amènera probablement à faire tout le contraire, voire à éviter tout simplement ce genre de situation.
Alors oui, nous auront “fait autrement”, mais en nous limitant très fortement, ce qui revient quasiment à faire toujours la même chose.
Pour faire autrement, commençons par rester ouvert à tous les possibles !

Pour se rendre compte plus facilement que nous faisons toujours la même chose, il peut être plus efficace de regarder nos résultats plutôt que nos actions. Imaginez que vous êtes un chef de projet. A la première réunion, vous essaierez de parler des étapes du projet. Votre équipe n’a pas bien compris. Vous allez alors essayer de parler de la vision, puis de faire un planning. Vous allez faire des choses différentes. Mais si votre équipe ne comprend toujours pas, c’est certainement qu’elle perçoit et enregistre vos différentes actions, comme étant en fait toujours la même chose. Prenez donc régulièrement du recul pour observer d’abord vos résultats et ensuite analyser vos actions. Cela vous permettra de faire autrement de manière efficace.

2. Faire autrement sans briser le système

Pour bien comprendre ce principe, un exemple de l’histoire de Chine est très parlant. En 1958, Mao Zedong lance une campagne contre les animaux qui attaquent les cultures et nuisent à la productivité. Parmi ceux-ci, les oiseaux. Les villageois sont invités à tuer le plus d’oiseaux possibles, entraînant une baisse drastique des populations. Sauf que les oiseaux ne mangent pas que les graines, ils mangent aussi les insectes. Sans prédateurs, ces insectes ont proliféré, détruisant au final bien plus de champs que les oiseaux ! Avant de prendre une action pour résoudre un problème, nous devons donc analyser le système pour comprendre tous les liens qui y existent. Faire autrement oui, mais si c’est au prix de briser le système, cela ne sert à rien.
Quand je reçois certains clients qui souffrent de dépressions, je leur demande ce que leur conseille leur entourage. Ils me répondent presque tous : « ils me disent de sortir, de faire des choses, d’aller à des concerts ». Cela peut être une solution, mais si, arrivé au concert, vous êtes mal à l’aise et n’arrivez donc pas à profiter, cela risque de vous déprimer encore plus.
Face à de tels problèmes, il ne peut y avoir de réponse toute faite. Réfléchir de manière systémique nous permettra d’agir de manière locale tout en prenant compte des liens existants qui seront touchés par nos actions.

Pour nous aider à faire autrement, nous pouvons essayer de prendre en compte d’autres informations, de se positionner différemment pour mieux comprendre ce qui pose problème et trouver une solution adéquate. Par exemple, face à une situation inconfortable, demandez-vous : « qu’est ce qui aggraverait encore la situation ? », vous pourrez alors faire l’exact opposé !

3. Changer sa manière de faire pour se découvrir autrement

Lors de notre journée pédagogique sur ce thème « Faire autrement », nous avons proposé un exercice aux participants pendant la pause déjeuner. Nous les avons invités à "être quelqu’un d’autre". L’un d’eux raconta son expérience ainsi : « Je suis un peu obsessionnel du temps, pour moi c’est impensable d’arriver en retard, je pense tout le temps à l’heure. Au repas, j’ai décidé de faire comme si ce n’était pas important pour moi. Au restaurant, nous avons pris notre temps, discuté, j’ai même pris un dessert ! D’habitude, j’aurais rappelé l’heure et insisté auprès du serveur qu’il nous apporte l’addition rapidement. Je crois que personne n’a remarqué mes efforts. Je me suis ainsi rendu compte que ce n’était peut être pas un comportement qui me définissait autant que je le pensais. Quand nous sommes revenus dans la salle avec quelques minutes de retard, tout le monde n’était pas installé, les gens papotaient encore être eux. Peut-être que je pourrais m’autoriser plus souvent à prendre des desserts ! »
Faire autrement de manière consciente, choisir délibérément de prendre un autre trait de personnalité peut nous aider à mieux nous connaître nous-mêmes, à mieux comprendre ce qui est important ou pas pour nous.
De la même manière, pour mieux percevoir un problème, nous pouvons essayer de prendre la place de l’autre. Faites jouer votre rôle par quelqu’un et prenez celui de votre interlocuteur. De cette manière, vous pourrez faire l’expérience de ses réactions par rapport à vos actions.

Faire autrement, c’est aussi être autrement, communiquer autrement, penser autrement, pour parvenir à faire évoluer le système sans le bloquer ou le briser !


Publié le 21/11/2016 dans Apprendre

autrement, système, systèmie,


A propos de l'auteur
Commentaires